Une reconversion miraculeuse au théâtre du gouvernail

C’est au cœur du joli petit théâtre du gouvernail que nous avons eu la joie ce soir d’assister à la dernière représentation d’ « une reconversion miraculeuse » de l’auteur et metteur en scène Maria Ducceschi.

L’histoire est celle de deux prostituées qui rachètent une supérette plus ou moins bio à la campagne à la suite du décès de leur souteneur. Évidemment, on ne peut pas dire que les sœurs soient comme « deux poissons dans l’eau » dans ce nouvel environnement ! Et pour ne rien arranger à leur étrange reconversion professionnelle, elles sont harcelées par l’huissier, maître Collard, mandaté par leur horrible propriétaire Mme Jambier. En effet, le commerce des deux femmes a du mal à survivre face à la concurrence déloyale de l’hypermarché qui vient de s’installer non loin de chez elles et elles n’arrivent pas payer leurs factures. Comment s’en sortir alors ? Épouser le riche paysan à la passion taxidermiste plus que douteuse ? User de nouveau de ses charmes alors que l’on essaye de se racheter une morale ? À moins que ne survienne un miracle !

Maria Ducceschi a su dépeindre avec humour une reconversion professionnelle plus que compliquée qui est celle des femmes exerçant le plus vieux métier du monde. Elle nous emmène avec brio dans cette drôle d’histoire aux personnages très attachants. Je tiens également à saluer le travail des trois comédiens Nathalie Portal, Solange Milhaud et Saverio Maligno dont le dynamisme rythme la pièce pendant plus d’une heure. En bref, vous l’avez compris, ils sont drôles, très drôles même et j’espère de tout cœur que leur pièce sera prolongée ou jouée sur d’autres scènes afin que vous ayez le plaisir de voir cette petite merveille !

Merci à Aurelie Brunet, la chargée de communication de nous avoir permis de connaître ce petit bijou de bonne humeur.

Laisser un commentaire